Dormir à bord d’un bateau : tout ce que vous voulez savoir

août 30, 2017

Déconnectez-vous sur un voilier ou un catamaran au beau milieu de l’océan

Vous en avez forcément déjà rêvé un jour. Quoi de plus agréable que de se réveiller le matin, de monter sur le pont et de se boire un petit thé ou café au milieu de la mer en écoutant le clapotis de l’eau sur la coque.

Dormir sur un bateau, les clés du sommeil

Passer une nuit sur un bateau est une expérience originale et incontournable lorsque l’on part en croisière. Se laisser bercer par les flots, en écoutant le chant de la brise dans les haubans et les craquements du pont en tek, vous plonge dans le meilleur des sommeils réparateurs. Tous les marins vous le diront, vous dormirez vraiment bien à bord, sans ressentir le mal de mer. Mais si c’est la première fois que vous tentez l’aventure, vous vous posez certainement beaucoup de questions. Il est vrai que la vie dans quelques mètres carrés demande un peu d’habitude et pas mal d’organisation.

Il y a plusieurs lieux où l’on peut dormir sur un bateau, à commencer par les chambres que l’on appelle cabines et qui permettent de s’isoler. Elles sont plus ou moins spacieuses en fonction de la taille du voilier et peuvent comporter un petit lavabo avec eau chaude et eau froide pour une toilette sommaire. Il existe aussi la cabine du propriétaire du bateau, située la plupart du temps à l’arrière, qui peut être équipée d’une salle de bain. On peut également dormir dans l’espace commun, qui s’appelle le carré. Ce sont généralement les banquettes de la table qui se déplient pour se transformer en couchage.

Dormir sur un bateau : quel confort ?

Comme pour un hôtel à terre, la qualité de la literie varie sensiblement d’un bateau à l’autre. Mousse expansée ou véritable matelas haut de gamme, tout dépend du standing du voilier. Mais rassurez-vous, le confort des passagers fait partie des priorités dans les croisières que vous réservez sur Sailsquare. Dans les cabines, tout est prévu pour que vous passiez une bonne nuit en bateau : des hublots que vous pouvez ouvrir pour profiter de la brise marine, des lampes intégrées pour lire dans une ambiance chaleureuse… Rien n’est laissé au hasard. Vous vous endormirez vite, bercé par un léger roulis.

La taille des couchettes est, elle aussi, directement liée à celle du voilier, mais les standards sont les mêmes qu’à terre. Vous pouvez trouver des lits en 120 cm, en 160 cm ou même en 220 cm, voire plus. Les catamarans, ces embarcations à deux coques, sont ceux qui offrent le plus d’espace de vie et il est donc plus fréquent d’y trouver à bord de vraies chambres. Pour l’organisation des couchages et les horaires d’extinction des feux sur le bateau, il n’y a aucune règle, mis à part le respect des autres et l’entente cordiale.

Dormir sur un bateau : la toilette et les commodités

C’est une question qui inquiète beaucoup ceux qui vont dormir sur un bateau pour la première fois. En navigation, il est évident que l’on doit économiser les réserves d’eau. Cela ne veut pas dire pour autant que l’hygiène passe au second plan, bien au contraire. Les voiliers qui vous emmènent en croisière sont souvent pourvus d’au moins deux salles de bain, l’une réservée au propriétaire et l’autre pour les invités. Cette dernière peut se situer près de l’espace commun. Vous prendrez généralement la douche le soir, avant d’entamer votre nuit sur le bateau. Dans la journée, la douchette de pont suffit pour vous dessaler après un bain de mer.

Les W.-C. se trouvent en principe dans la salle de bain. Une pompe manuelle ou électrique permet de remplir la cuvette, tandis qu’une manette commande l’éjection. Les matières organiques, biodégradables, sont éjectées directement dans la mer ou dans une cuve à eaux noires, c’est-à-dire un réservoir qui sera vidangé dans un port.

Une fois vos marques prises, vous vous sentirez très vite à l’aise pour dormir en bateau et vous pourrez passer de merveilleuses nuits, en voguant vers des destinations de rêve.