Comment naviguer à la voile ? Les Allures

avril 21, 2017

Les bateaux n’avance pas en ligne droite… Ceux qui s’y sont déjà essayé le savent bien! Que vous soyez débutants ou de vieux loup de mer, une seule certitude vous accompagnera en mer: “glisser” est le terme utilisé pour la “vraie navigation”, l’alchimie parfaite de l’équilibre entre eaux et ciel!
Découvrez les secrets des routes et des allures, comment vivre pleinement une vacance en bateau à voile, aller où vous voulez et… de la façon la plus rapide.
Prenez la barre: des termes comme “largue”, “vent de travers” et “au près” entreront tout de suite dans votre vocabulaire.

Naviguer: Au près et Travers

Dans chaque voyage qui se respecte, de la simple sortie journalière à la semaine aux Caraïbes, vous devez pratiquer au moins une vraie ”Au près” , sentir le bateau s’incliner et faire de beaux virages. Avec cette allure la coque prend vie et la réelle sensation de naviguer et de “comprendre le fonctionnement du voilier” est présente.
Ne vous inquiétez pas si le bateau se penche sur le côté: le poids de la coque sous l’eau rétablira l’équilibre et vous fera rentrer au port sains et saufs.
Les bateaux disposent de coques, bulbe et barre qui permettent de remonter le vent jusqu’à 45 dégres; le plaisir nautique se cache précisément dans les rafales et dans la proue qui coupe les vagues avec précision.

bolina

Il y a toujours un moment où quelqu’un à bord demande… “Mais à quelle vitesse peut naviguer ce bateau?”, pour le savoir il faut alors changer d’allure… et en trouver une avec le vent “moins contre” et… “plus en faveur”.
Un marin expérimenté choisira le Travers.
Ajustons les voiles et écoutons le bruissement de l’air sur la toile: la coque glisse sur l’eau sans friction.

Si vous naviguez en flottille c’est le moment pour défier les amis dans une mini-régate organisée à l’improviste. On va découvrir qui est le plus rapide… entre manoeuvres, virages et bombes à eau!!

andare_a_vela_traverso

Largue et Grand-largue

Servez-vous un Mojito et appréciez vos vacances, cette allure est la plus stable et confortable. Le Largue permet au bateau de rester “plate sur l’eau” et les voiles poussent sans exagérations.
Si le vent n’est pas trop fort et les vagues sont petites la relaxation est assurée et le Largue permet de suivre la bonne direction à la meilleure des vitesses!!
Si le vent augmente et les vagues deviennent plus grosses il faudra alors chercher de prendre l’avantage et, après avoir trouvé la bonne direction et la bonne sensibilité à la barre, et pourquoi pas faire un aussi peu de “surf”!

lasco

 

Mais comment oublier la fameuse “Allure vent arrière”?

Oui, vous avez bien compris, l’expression ““Avoir le vent arrière” qui indique une situation positive… c’est seulement une façon de parler qui ne s’adapte pas que aux voiliers. Il s’agit en effet d’une allure délicate et peu efficace; maintenir les voiles gonflées n’est pas facile et, même si elles restent gonflées à cause de leurs position elles opposent une forte résistance à l’avancement…
A ce moment-là, mieux vaut opter pour une allure plus “élégante”: ajustons les voiles et choisissons le Grand-largue.
Tout de suite vous sentirez le vent dans les cheveux, plus de vitesse et le bateau est également plus réactif à la barre. Et si à bord vous avez un Gennaker (la voile idéale pour cette allure), utilisez-la: chaque petite rafale ajoutera un “sprint” à la navigation.