Slow Tourisme : prendre le temps de profiter

Marine

écrit par Marine • juillet 19, 2019

On a tous besoin de s’accorder une pause de temps en temps, de briser la routine en voyageant. Seulement avec l’augmentation de la population dans le monde et l’accroissement des déplacements, le tourisme est aussi devenu une vraie source de dégradation environnementale et une course au consumérisme. Mais, si vous êtes soucieux de votre empreinte écologique, de nombreuses alternatives existent. Un mouvement a été initié, qui va à l’encontre du tourisme de masse : le slow tourisme. Car les vacances peuvent être un moment d’évasion, de découvertes, d’échanges tout en minimisant les impacts sur l’environnement et en respectant la population locale. Les croisières en voilier font partie de ces alternatives. 

Le slow tourisme : voyager autrement

Le slow tourism est une notion apparue dans les années 2000. De la même manière que le slow food s’oppose au fast-food, le slow tourisme est une manière de voyager sur un rythme plus lent et en dehors des sentiers battus, en marge de la majorité des offres proposées dans l’industrie touristique ces dernières années.

Vivre des vacances slow c’est avant tout adopter un nouvel état d’esprit en se mettant à l’écoute de ses aspirations profondes et en dessinant un voyage qui nous ressemble vraiment et qui respecte nos valeurs. Puis intégrer le  slow tourisme dans son mode de vie c’est aussi s’offrir de véritables aventures. De multiples alternatives sont envisageables pour voyager autrement. Les croisières en voilier en font parties !

Les motivations pour pratiquer le slow tourisme

Vivre une expérience authentique 

S’imprégner plutôt qu’être simple spectateur. Partir pour découvrir, apprendre de nouvelles choses et explorer en profondeur la destination visitée. Les croisières en voilier vous permettent d’adopter un esprit d’exploration et de vivre des moments authentiques comme par exemple naviguer la nuit avec la lune et les planctons fluorescents qui brillent autour du bateau. Les skippers Sailsquare, en plus de jouer un rôle central dans l’organisation de la vie à bord, connaissent extrêmement bien leur zone de navigation et vous font découvrir avec passion la voile, la culture locale et leurs petits coins de paradis. L’objectif étant de vous faire vivre une expérience unique en mer.

Prendre son temps

S’offrir l’instant présent, et profiter de celui-ci, voilà ce que préconise le slow tourisme. À l’heure où tout va très vite, où il faut faire le plus d’activités possible, on a parfois besoin de ralentir et de lever le pied. Cet état d’esprit mise sur un nouveau luxe, celui de prendre son temps. Pour qui ne la jamais vécu, il doit être difficile de se représenter un moment de déconnexion totale. On se dit souvent pendant les vacances que l’on va se reposer, se déconnecter… en réalité, c’est bien souvent l’inverse qui se produit. Sur un voilier, au milieu de l’océan on retrouve ce luxe. Propulsé simplement par les voiles, un voilier navigue parfois lentement sur une mer d’un bleu profond. Ce qu’on vient chercher en pleine mer c’est la plénitude, la contemplation et la proximité avec la nature. Le « prendre son temps » est aussi un excellent moyen de se déstresser du quotidien, de réguler son horloge interne mise à contribution tout au long de l’année.

Avoir le goût de l’imprévu 

Le slow traveler a également le goût de l’improvisation. Faire du slow tourisme c’est fuir les parcours entièrement planifiés à l’avance qui ne laissent aucune place à l’imagination, à l’imprévu et à la flânerie. Il préfère se laisser porter par le courant, prêt à prendre un chemin de traverse ou à faire une escale impromptue si l’occasion se présente. L’idée est de laisser sa chance au temps et à la découverte de lieux insoupçonnées. Le goût de l’imprévu caractérise également bien les croisières en voilier. En effet, la navigation sur un voilier peut varier selon les caprices des éléments. Vous permet aussi de rester plus longtemps dans les endroits qui vous plaisent et vous inspirent et repartir rapidement de ceux que vous aimez moins.

Réduire son empreinte carbone en vacances 

Le slow tourisme invite à être plus éco-responsable et sensible à l’environnement. Autrement dit, à prendre conscience de son impact sur l’environnement lorsqu’on voyage. Il s’agit donc de réfléchir à une mobilité respectueuse. On parle souvent des vélos, des chevaux, des trains mais on oublie souvent les voiliers, qui sont des moyens de transports à très faible impact écologique. Sur un voilier, une micro-société se met en place, codifiée par l’économie des réserves en eau, en énergie et en nourriture (pour les longues traversées). Les ressources sont à utiliser avec modération. Comme celles d’ailleurs que nous offre notre planète. Il n’est ainsi pas possible sur un voilier de prendre des douches à rallonge, de laisser les lumières allumés, de rester des heures devant un écran… D’ailleurs contrairement à une maison le nombre d’appareils électriques est en général faible : pas de télé, de machine à laver, de lave-vaisselle…