Questions et préoccupations de ceux qui n’ont jamais été à bord d’un bateau

juillet 20, 2021

L’idée de se débrancher complètement vous plaît-elle ? Qu’il s’agisse d’une escapade d’un week-end ou des vacances de l’année, tout est possible dès que vous avez décroché vos pieds de la terre ferme et les avez posés sur la passerelle pour embarquer.

evening

.

Pas de fioritures, juste de vraies émotions

.
Toutes les vacances à la voile sont idéales pour reprendre contact avec ses vrais besoins… ceux pour lesquels il n’y a souvent pas de place en ville : nouvelles amitiés, dormir au soleil, lire, mais surtout la découverte des petits et grands moments qu’offre la vie à bord, comme un apéritif au coucher du soleil, une nuit à la belle étoile, un concert amical ou une demi-heure passée à la proue à n’entendre que le bruit de la mer et du vent dans le visage.

in-navigation

Le véritable émerveillement est de revenir à l’essentiel, une valise pleine de choses utiles, pratiques, où les extras sont réduits à quelques objets, très peu… même vos compagnons de voyage seront des personnes avec lesquelles vous pourrez nouer des amitiés pour la vie ou pour quelques jours, mais dont vous deviendrez immédiatement proches.

Pour prendre des vacances à bord, il ne faut pas être Scrooge ou Giovanni Soldini.

.
Si vous dites à vos amis que vous partez en vacances en bateau, ils vous demanderont si vous avez gagné à la loterie : le cliché est d’avoir des yeux fous et d’envier ceux qui pensent que ce sont des vacances pour les riches. Bienvenue à l’ère des vacances à la voile pour tous et pour tous les budgets: la voile signifie que vous vous déplacez au gré du vent, sans essence et l’hébergement…est inclus !

Une autre préoccupation commune est celle des compétences en matière de navigation : une aventure à la voile s’adresse à tout le monde, du sportif qui aime s’asseoir à la barre au lézard qui veut se dorer au soleil, du lecteur invétéré qui emporte des piles de livres à l’amoureux du vent et de la mer. Le seul avertissement : avoir une approche positive et être ouvert à toutes les situations qui peuvent se présenter, avoir envie de rencontrer de nouveaux amis, ne pas avoir d’horaires de voyagistes et être prêt à préparer un spaghetti improvisé une fois au port.

Quelques mythes à dissiper

Les vacances en bateau, c’est génial, mais il y a plein de gens qui… « euh, j’aimerais bien essayer ça », et ensuite on les retrouve allongés sur des plages bondées en train d’essayer de brunir le côté A et le côté B de manière égale.
Alors disons quelques mots pour dissiper tous les doutes de ceux qui ne sont pas encore des marins !

Mais le bateau ne sera-t-il pas petit ?!

Eh bien, oui, le bateau par définition offre un espace limité, littéralement. Mais si nous le regardons d’un autre point de vue, également illimité : horizon, mer, nouvelles limites et connaissances.
Philosophies mises à part, les bateaux de vacances neufs sont très spacieux, et généralement la réaction de ceux qui montent à bord pour la première fois est : « c’est grand comment ? ». Croyez-nous, sur un bateau, vous pouvez lire un livre dans une tranquillité absolue, comme si vous bavardiez du matin au… matin.

Et si je ne m’entends pas avec quelqu’un ?

Probablement ! Très probablement ! Rencontrer de nouvelles personnes implique par définition que nous allons en aimer certaines et pas d’autres. La bonne nouvelle, c’est que tout le monde sur un bateau cherche à s’entendre. Tout le monde veut passer de bonnes vacances et celui qui n’est pas aimé le devient. Toujours. Peut-être que le fait de ne voir que des choses agréables autour de nous nous rend meilleurs !

in-navigation

Passons aux vrais croquemitaines : bains, douches et mal de mer.

Quant à la salle de bain… OK, il n’y a pas de bouton comme à la maison pour tirer la chasse d’eau et les dimensions sont un peu plus petites… mais soyons sérieux… c’est une salle de bain comme les autres ! Et puis… il y aura toujours un port pour vous accueillir tôt ou tard ! En ce qui concerne les douches, nous sommes d’accord pour dire qu’un bateau est destiné à ceux qui, au moins pendant une semaine par an, veulent se sentir un peu vagabonds et sauvages. Il est préférable de sécher vos cheveux dans le vent et de les laver à l’air libre. Mais nous nous lavons ….la plupart du temps en regardant des couchers de soleil incomparables !

Le mal de mer, quant à lui, peut aussi être vaincu par la passion : être assis dans un harnais, sentir le bateau incliné derrière soi courir sur l’eau, le vent dans les voiles, jeter l’ancre dans de belles baies… c’est une sensation à laquelle vous ne pourrez pas renoncer. En tout cas, il existe de nombreuses astuces, des anchois pour calmer l’estomac à s’asseoir à la barre pour mieux « sentir » la mer. Pour les cas les plus désespérés, il existe également des méthodes pharmacologiques, du classique chewing-gum de voyage aux capsules de Xamamine.

in-navigation

.
Pour le reste, tout est vrai : sur un bateau, on rencontre de nouvelles personnes, on resserre les liens avec celles que l’on connaît déjà, on s’amuse, on s’immerge dans la vie marine comme dans aucune autre vacance, on sent le soleil sur sa peau, on regarde les plus beaux couchers de soleil du monde, on danse (pieds nus), on chante, on mange (beaucoup de bonnes choses), on tombe amoureux, on apprend un sport et on bronze. De manière uniforme.

Vous avez envie de décoller ? Parcourez les propositions publiées sur Sailsquare !