Guadeloupe : notre première croisière en voilier aux Caraïbes

Max

écrit par Max • septembre 20, 2019

Beaucoup de gens en rêve, trop peu le réalise. Maxime, directeur du développement international chez Sailsquare, a décidé d’embarquer sur un coup de tête à bord d’une croisière en voilier en Guadeloupe avec sa femme. Il partage avec vous son aventure pour vous faire découvrir la magie des croisières exotiques aux Antilles.

Cela faisait un moment que nous en rêvions. Après un mois de janvier froid et humide à Paris, nous décidons sur un coup de tête de partir se ressourcer sous le soleil des tropiques pour faire le plein de vitamine D et ressentir la douce chaleur des rayons du soleil sur notre peau ! Nous trouvons rapidement sur Sailsquare des croisières en voilier et catamaran avec départ imminent (début février) pour les Grenadines, la Guadeloupe, les Seychelles et bien d’autres destinations. Une croisière semble correspondre exactement à ce que nous recherchions : la découverte de l’archipel de la Guadeloupe à bord du magnifique voilier de Manu, un skipper qui connaît extrêmement bien la région. Quelques minutes nous suffisent pour trouver un billet d’avion aller-retour pour Pointe-à-Pitre à 400€ seulement, direct depuis Paris. En moins de 24h, tout était réservé. Départ prévu dans 5 jours ce qui nous laisse tout juste le temps de préparer les valises, d’acheter de la crème solaire et de sortir les maillots de bain du placard !

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la Guadeloupe n’est pas une île mais bien un archipel qui n’a rien à envier aux autres destinations des Caraïbes. On dénombre une vingtaine d’îles et îlots dont les plus connus sont Basse-Terre et Grande-Terre (île principale) mais aussi Marie-Galante, Les Saintes et la Désirade. Distantes de quelques dizaines de km et toutes autant différentes les unes des autres, les îles de la Guadeloupe sont un véritable paradis pour une croisière en voilier ou catamaran. Seulement quelques heures de navigation sont nécessaires pour changer complètement d’environnement et d’ambiance.

 

1 semaine à bord d’une croisière en voilier en Guadeloupe

Nous sommes samedi, il est 7h du matin. Il fait nuit noire, 3°C dehors, et nous partons vers l’aéroport sous une pluie battante. On a vraiment du mal à réaliser que nous allons être en maillot de bain dans quelques heures. Nous atterrissons à Pointe-à-Pitre après seulement 9h de vol. Il fait désormais grand soleil et plus de 30°C. On troque nos chaussures pour des tongs et on prend directement un taxi pour rejoindre la Marina de Saint-François où nous attend le skipper avec son bateau au mouillage. Il nous emmène à bord avec l’annexe, nous installe dans notre cabine puis nous accueille avec un super apéro sur le pont pour faire connaissance. Les vacances commencent enfin !

Jour 1 : Saint-François – L’acclimatation et la préparation du bateau

Le premier jour commence par un magnifique lever de soleil (décalage horaire oblige). Quel bonheur de prendre son petit-déjeuner sur le pont au beau milieu de l’eau. Le contraste avec Paris est saisissant. Après une petite baignade matinale pour se mettre en situation, nous partons faire l’avitaillement (les courses de nourriture) avec le skipper pour la semaine. Au menu ? Légumes, ananas, mangues, accras et pleins d’autres produits locaux. L’après midi est dédié à une belle sieste, une promenade sur la plage et une bonne session de kitesurf dans le lagon où le bateau est ancré.

Jour 2-3 : Petite Terre – L’île déserte et paradisiaque

Nous prenons la mer à 8h du matin direction Petite Terre, une île située à 3-4h de navigation à l’est de l’île principale. Les Alizés sont au rendez-vous et le bateau avance à merveille. Comme souvent lors de la première navigation de la semaine, on se sent un peu patraque mais on a beaucoup apprécié. L’arrivée est époustouflante : le voilier s’enfonce dans un lagon turquoise protégé par une barrière de corail. Nous jetons l’ancre en face d’une plage de sable blanc jonchée de cocotiers et profitons d’un déjeuner bien mérité. L’après midi sera dédié à une bonne session de snorkelling en compagnie de tortues et requins pas du tout farouches ! Nous sommes seulement 3 voiliers à partager ce paradis à la nuit tombante. La journée se termine par un bon barbecue sur la plage. 

Le lendemain matin est dédié à l’exploration de cette île complètement déserte, uniquement peuplée d’iguanes endémiques, où poussent de grandes plantes similaires à des cactus ou aloe vera. On se sent vraiment à l’autre bout du monde ! Il est désormais temps de hisser les voiles vers notre prochaine destination, la fameuse Marie-Galante. Une navigation de 4h tout en douceur dans le sens du vent et de la houle qui nous procure de superbes sensations de glisse. Le soleil est sur le point de se coucher lorsque nous arrivons et le ciel nous offre un dégradé de couleurs rouges à couper le souffle. Nous jetons l’ancre dans une baie sans aucun signe de vie aux alentours, en plein milieu de la nature. Cette île, plus montagneuse, offre un environnement complètement différent de la précédente. Nous ne sommes pourtant qu’à quelques kilomètres…

Jour 4-5 : Marie Galante – L’île sauvage et authentique

Cette île est particulièrement connue pour son authenticité, son rythme de vie très insulaire et bien évidemment le fameux rhum de Marie-Galante ! La journée commence par un peu de lecture sur le pont du bateau avec un bon café, on se sent vraiment en vacances. Nous partons ensuite pour une très jolie randonnée, dans la forêt bordant les flancs de la partie nord-ouest de l’île, qui offre de magnifique points de vue sur des criques tropicales de sable blanc. On se baigne, on marche, on boit un jus de mangue, on se détend sur une plage et on déguste un délicieux poisson frais dans un petit restaurant sur la plage. Une journée simple et relaxante comme on les aime. En fin d’après-midi, nous décidons de naviguer 1h vers l’ouest pour rejoindre Saint-Louis : un charmant petit village complètement hors du temps et composé de nombreuses petites maisons en bois d’époque. C’est l’occasion pour nous de faire le plein de fruits et légumes mais aussi de boire de délicieux Rhum Coco dans les échoppes installées sur la plage. Couché de soleil et musique caribéenne, on se dit que l’on ne pourra jamais rentrer à Paris. 

Jour 6-7 : Les Saintes – Les îles sportives et gastronomiques

Il y a des endroits magiques auxquels on repense régulièrement, les Saintes en font partie. Nous mouillons en face de l’îlet à Cabrit après 3h de voile, au beau milieu de cet environnement très impressionnant. Des montagnes jaillissent de l’eau, la végétation est luxuriante et l’eau translucide (on voit le fond à plus de 8m de profondeur !). Il est 11h du matin et notre skipper Manu nous emmène à la chasse à la langouste dans un petit coin (secret !) qu’il connaît très bien. En moins de 2h, nous remontons des dizaines de crustacés et quelques poissons pour le barbecue du soir ! Nous prenons ensuite l’annexe pour passer l’après-midi à la magnifique plage du Pain de Sucre avant de retourner au mouillage pour préparer notre festin !

Le voyage touche bientôt à sa fin. La dernière journée est principalement rythmée par des sessions de kitesurf, de snorkeling, de dégustations de glaces coco maison, de ballades et de lectures pour terminer en beauté. 

Jour 8 : Ilet du Gosier – retour à la civilisation

Nous prenons le large pour retourner sur l’île principale. Notre avion décolle en fin de journée. La navigation retour est tout juste époustouflante. Nous longeons la côte sud de Basse-Terre le long des flancs du volcan de la Soufrière, suivi par des dauphins et une baleine qui remonte régulièrement à la surface prendre sa respiration ! Le vent souffle fort, le bateau gîte mais nous sommes désormais complètement amarinés. Nous profitons de chaque minute de ces derniers instants sous le soleil des tropiques. Nous sommes bronzés, les batteries sont rechargées et notre esprit est apaisé. Nous sommes désormais prêt pour affronter la fin de l’hiver. Plus que quelques semaines de patience avant l’arrivée du printemps. On recommencera l’année prochaine !

Manu, notre skipper

Manu est un skipper passionné depuis plus de 15 ans maintenant. Il a déjà navigué sur toutes les mers du globe. Cuisinier de métier, il a décidé de monter un restaurant en Nouvelle-Calédonie où il vivait sur son voilier. Il décida de vendre ce restaurant et de rentrer en Europe pour s’acheter un nouveau bateau. Son objectif ? Faire le tour du monde sur plusieurs années. Après quelques mois en France et dans les Canaries, il traverse l’atlantique pour explorer les Caraïbes. Il compte y naviguer quelques années avant de rejoindre la Côte Atlantique des Amériques qu’il compte descendre jusqu’au Cap Horn. 

Ses spécialités ? Les langoustes fraîchement pêchées, le pain maison chaud tous les matins et les ti-punchs !